Les téléphones portables, dangereux ou pas ?

Notre téléphone portable, c’est un peu notre vie, surtout depuis l’arrivée des Smartphones. Photos, vidéos, contacts, Facebook, messages, e-mail, tout y est. La seule pensée de ne plus pouvoir l’utiliser nous fait frissonner de peur. Que va-t-on devenir sans ?
Le constat émis mardi 15 Octobre par l’Agence nationale de sécurité sanitaire va pourtant en totale contradiction avec cette dépendance aux mobiles : le téléphone portable serait dangereux pour la santé. 

les portables pour femme

Les risques des téléphones portables

Après deux ans de recherches sur des études scientifiques, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a rendu mardi un rapport établissant que les technologies à émission d’ondes électromagnétiques représentent un risque potentiel pour les individus.
Les effets sur la santé de l’individu se traduiraient par une perturbation du sommeil, une modification de la fertilité mais aussi des risques de cancer, confirmés par l’Organisation mondiale de la santé en 2011.

portable santé dangereuxLa proximité du téléphone avec le visage représenterait le risque numéro 1 : selon certains scientifiques, tels que le cancérologue Dominique Belpomme, « on ne doit pas utiliser un portable plus de 20 minutes par jour par séquences de 6 minutes, et d’autant plus chez les moins de 20 ans ».
Le risque serait de voir se développer une tumeur du côté de la tête où est utilisé le téléphone, voire même une maladie d’Alzheimer chez les plus jeunes.

Il faut donc limiter l’utilisation des portables et ne pas dépasser une demi-heure d’appel par jour. Seulement voilà, les utilisateurs de mobiles sont de plus en plus jeunes et de plus en plus nombreux. L’utilisation du téléphone portable est une pratique qui fait désormais partie de la vie sociétale, il est donc difficile de s’en passer aujourd’hui.

Les champs électro-magnétiques dans l’environnement

téléphone dangereuxLe téléphone portable n’est pas le seul outil numérique à diffuser des ondes dangereuses pour notre santé. De manière globale, tous les nouveaux supports sans fils sont concernés, plus particulièrement ceux utilisant la 4G : les tablettes, les antennes relais etc.

Tout le monde se retrouve donc plus ou moins exposé contre sa volonté à ces ondes présentes dans l’environnement. Mais avec le téléphone portable à proximité de l’oreille, le risque est cent fois plus élevé.

Aujourd’hui l’exposition au téléphone a changé. Auparavant, avant l’arrivée des Smartphones, on utilisait le téléphone portable pour appeler, envoyer des messages; aujourd’hui, l’usage est tout autre : téléchargement, réseaux sociaux et donc plus de débit. L’exposition est désormais moins ponctuelle, mais plus permanente et donc plus risquée.

Selon certaines associations, les installations de téléphonie doivent être réglementées de manière urgente. C’est notamment le cas de l’association Priartém, une association luttant pour la réglementation des implantations d’antennes relais pour la téléphonie mobile.
Seulement, dans une société réglée par la rapidité des interactions sociales, et dans laquelle l’usage du téléphone portable est inscrit dans les moeurs, comment se passer de ces nouvelles technologies ?

Aucun commentaire

Laisser un commentaire