Que faire contre l’acné hormonale ?

L’acné hormonale ou acné adulte est un mal qui touche de plus en plus les femmes et les jeunes femmes. Stress, alimentation, style de vie, il existe de nombreux facteurs responsables de cette disgrâce qui nous mine souvent le moral. Seulement, il est difficile d’afficher une peau d’adolescente lorsque l’on a plus de 20 ans. Si vous aussi vous en avez assez d’avoir plus de boutons que votre petite soeur ou votre petite cousine, lisez l’article qui suit.

Qu’est ce que l’acné hormonale ?

acné hormonale adulte

Comme son nom l’indique, l’acné hormonale est une forme d’acné dont les grandes responsables sont nos amies les hormones. Elle début le plus souvent lors de la puberté, lorsque les hormones se mettent en route. Certains adolescents ont alors beaucoup de boutons inflammatoires sur le visage et le haut du dos, tandis que d’autres non quasiment rien (oh les chanceux!).

Une fois passée l’adolescence, le corps commence normalement à se réguler et l’acné disparaît. Seulement parfois, certaines personnes continuent de développer de l’acné même à l’âge adulte.

Les causes de l’acné hormonale adulte

bouton acné adulte

En tant que femmes adultes, nous ne devrions logiquement pas voir pousser des boutons sur notre visage. Cependant, la société moderne influe beaucoup sur notre organisme. Sous l’action de différents facteurs, tels qu’une alimentation trop grasse, une mauvaise résistance au stress, la consommation d’alcool ou de cigarettes, ou encore un choc affectif, les hormones se détraquent ; les règles deviennent parfois irrégulières et c’est la porte ouverte à la Spot Party sur notre visage. C’est ce que l’on appelle l’hyperandrogénie, c’est-à-dire une montée trop importante des androgènes chez la femme (hormones mâles).

Dans tous les cas, il y a une certaine part d’hérédité dans l’acné, si l’un de vos parents a souffert d’une acné assez importante, il est fort probable que vous en souffriez à votre tour.

Comment reconnaître l’acné hormonale ou adulte ?

acné hormonale menton

A l’âge adulte, le mode de vie change souvent pour laisser place à une alimentation déséquilibrée et à un stress plus important. Les bouleversements hormonaux qui accompagne l’acné tardive se traduisent alors par l’irrégularité ou l’arrêt brusque des règles, une hirsutisme (pousse massive de poils sur le corps et le visage) et parfois une alopécie (perte de cheveux).

Contrairement à l’acné de l’adolescent, qui se présente un peu de partout sur le visage et dans le dos, l’acné adulte tardive est localisée sur le visage, plus particulièrement le long des mâchoires, sur le menton et quelque fois sur les tempes. A cette acné hormonale s’ajoute généralement une peau luisante caractérisée par une production accrue de sébum sur le visage.

Acné hormonale : les traitements

comment soigner l'acné hormonal

Les crèmes contre l’acné adulte

soin acné adulte

Il existe un grand nombre de crèmes permettant de faire disparaître l’acné hormonale assez rapidement. Dans l’artillerie anti boutons, on peut retrouver :

– Les rétinoïdes : Ce sont des crèmes particulièrement irritantes et qui s’utilisent la nuit. Elles ont pour but de désépaissir la peau et limiter ainsi l’apparition des boutons. Leur utilisation nécessite certaines précautions : les rétinoïdes fragilisent la peau au soleil, il faut donc utiliser un écran solaire la journée. Ce traitement est contre indiqué pendant la grossesse et l’allaitement. On peut citer par exemple comme  rétinoïdes Rétacnyl®, Effederm® et Différine®.

– Les acides de fruits : Les crèmes à base d’acides de fruit ont la même action que les rétinoïdes, mais elles agissent de manière plus modérée. Après une utilisation prolongée des crèmes d’acides de fruit, la peau est plus fine, débarrassée de ses impuretés et les boutons se font rare. Là encore, il est recommandé d’utiliser ces crèmes le soir car elles peuvent être photosensibilisantes pour la peau. Les crèmes aux AHA reconnues pour empêcher l’acné sont la crème Néostrata®, la crème Keracnyl® ou encore la crème Zeniac LP®.

– Le peroxyde de benzoyle : Le peroxyde de benzoyle est recommandé pour lutter contre les boutons rouges et les cicatrices qui en résultent. C’est un traitement un peu irritant mais à l’efficacité reconnue. Il décolore les vêtements, il faut donc faire assez attention lors de l’application.  Il existe sous forme de gels et crèmes assez pratiques : Cutacnyl®, Eclaran®, Pannogel®, Effacné®).

Les antibiotiques contre l’acné tardive

antibiotique contre acné adulte

Le recours aux antibiotiques est très utilisé dans le cadre d’un traitement contre les boutons. L’antibiotique ne traite pas le problème à sa source, à savoir, réguler les hormones, mais il évite les poussées de boutons.

L’action des antibiotiques permet d’éviter le développement des inflammations à la surface de la peau. En effet, c’est lorsque la peau est grasse et que les pores sont obstrués que l’acné inflammatoire fait son apparition. L’antibiotique agit directement sur la bactérie responsable de la poussée de boutons. Les antibiotiques doivent être pris durant une période minimale de 3 mois, à renouveler. Ce traitement oral ne doit pas être pris l’été, car la peau réagirait au soleil. S’il n’y a pas le choix et que le traitement est pris l’été, il faut se protéger avec un écran total.

Les tétracyclines, antibiotiques traditionnellement utilisés dans le traitement de l’acné, peuvent entraîner des effets secondaires désagréables tels que des nausées, des vomissements. Il est donc plus prudent de parler à son dermatologue des ces symptômes dès qu’ils se font sentir.

La pilule contre l’acné hormonale

acné hormonale quelle pilule

Le traitement de l’acné adulte par pilule est à envisager en dernier recours. Cette solution doit être bien étudiée avant d’être choisie pour une personne comme traitement contre les boutons. La pilule contraceptive présente en effet des risques veineux et artériels non négligeables. Le médecin doit donc d’abord prendre certaines précautions avant de prescrire ce traitement anti acné. Toutes les femmes et les jeunes femmes ne peuvent donc pas forcément bénéficier de médicament pour faire face à leur acné tardive.

La pilule Diane35® est le traitement anti acné de référence pour se débarrasser des boutons liés à un problème hormonal. Toutefois, son utilisation est très controversée, elle a d’ailleurs fait l’objet d’une suspension en France en 2013 suite à des plaintes déposées pour des accidents thromboemboliques. Il existe également d’autres pilules qui ont pour effet de limiter l’apparition des boutons ; on peut citer parmi elles les pilules Triafémi®, Jasmine®, Jasminelle® ou encore Belara®. Cependant, en règle générale, Diane35® constitue le traitement hormonal anti acné le plus efficace pour venir à bout de la peau grasse et des boutons.

Les solutions naturelles contre l’acné hormonale

acné hormonale solution naturelle

Les plantes, traitement naturel contre l’acné hormonale

acné hormonale plantes

Les plantes peuvent constituer une solution naturelle efficace afin de se débarrasser de l’acné. Les deux plantes les plus utilisées contre les problèmes de peau sont la bardane et la pensée sauvage.

La bardane est la plante anti-acné qui permet une dépuration profonde de la peau. Elle existe sous forme de gélules et se prend comme un complément alimentaire. Lors des premières utilisations, elle va entraîner de grosses poussées de boutons. Ensuite, les poussées vont disparaître et la peau sera détoxifiée.

La seconde plante anti acné souvent utilisée est la pensée sauvage. C’est également une plante dépurative qui va permettre au corps de se débarrasser de toutes ses toxines. Elle s’utilise le plus souvent sous la forme de tisanes mais vous pouvez également la retrouver sous forme de gélules. Toutefois, le petit bémol avec cette plante, c’est qu’elle est assez chère.

L’acné adulte et l’homéopathie

homeopathie acné adulte

On a tendance à dire que l’homéopathie est inefficace. Pourtant cette médecine douce est capable de régler bien des problèmes, aussi bien sur le plan psychologique que physique. Il existe en effet différents traitement homéopathiques permettant de lutter contre l’acné. Chaque tube homéopathique a son action :

Selenium 5 CH : Cette homéopathie permet de lutter contre la peau grasse et les points noirs. – Kalium bromatum 5 CH : Cette souche homéopathique est à privilégier lorsque l’acné est assez forte et laisse de grosses cicatrices sur le visage. – Natrum muriaticum 5 CH : C’est l’homéopathie idéale si les boutons d’acné se situent autour des lèvres. – Belladonna 5 CH : Belladona est très efficace sur  l’acné rosacée.

Pour connaitre la posologie à prendre pour votre problème d’acné adulte, n’hésitez pas à consulter un spécialiste homéopathe qui saura vous prescrire un traitement adapté à votre cas.

Sources : Peau.net, Psychologies.com, Gyneweb.fr, E-sante.fr,

11 Commentaires

  • marjorie 5 mai 2015 at 16 h 20 min

    Bonjour,

    Merci beaucoup de tes précieux conseils.

    J’ai pris Diane 35 pendant environ 5 ans, afin de réguler mes règles.

    Lorsque j’ai entendu parlé des dangers qu’elle pouvait provoquer, j’ai décidé de l’arrêter.

    Mon dieu, quelle terrible/horrible/pénible erreur!!!

    Mon type de peau a totalement changé (j’avais la peau sèche, je ressemble aujourd’hui à une bonne grosse frite) et j’ai énormément de boutons.

    Cela fait deux ans que je me bat pour m’en sortir, je vais peut être essayer le traitement « Roacutane » en dernier recours.

    Mon acné est loin d’être atroce, mais c’est douloureux et lorsque j’ai des crises, c’est vraiment très moche .. super pour l’estime de soi même.

    Bonne continuation, ton blog est super 🙂

    Reply
    • beautyandgossip 16 mai 2015 at 11 h 16 min

      Coucou !

      Merci pour ton commentaire !
      J’ai moi aussi tenté de l’arrêter et ça a été la catastrophe ! Cette pilule dérègle totalement !
      Je te souhaite bien du courage 🙂

      Reply
  • Amélie 9 juin 2015 at 20 h 29 min

    Bonjour!
    merci pour cet article! J’ai pris Diane 35 de 16 à 18 ans, puis j’ai arrêté et j’ai eu quelques années tranquille… enfin que 2 années, car depuis mes 20 ans, je galère! J’ai 31 ans aujourd’hui… autant dire que ça fait un bon bout de temps! J’ai tout essayé sauf Roaccutane (anitbio, traitement bio, hypnose… TOUT!) et voilà que je suis décidée à reprendre la Diane 35. Je l’ai commencé hier soir, attendons de voir si dans 3 mois je retrouve la peau de mes 18 ans! Je prie!

    Reply
    • beautyandgossip 16 juin 2015 at 19 h 48 min

      Je prends depuis trop de temps cette pilule ! C’est vrai que niveau peau et cheveux elle est top ! Mais j’ai pas mal d’effets secondaires donc il est temps que je la change !

      Reply
  • Liza 25 octobre 2015 at 19 h 37 min

    j’ai vu 3 ou 4 dermato différents, diverses crèmes citées dans l’article, traitements vitamine A acide etc, sans succès. J’ai pris ensuite Diane 35 (1 an), puis Triafémi (6 ans) qui ont eu des effets bénéfiques : peau parfaite. Puis passage pour une microprogestative : j’ai alors repris mon acné. Le silicium organique a eu quelques effets bénéfiques. Au final, j’ai arrêté toutes les crèmes contre l’acné. Je rince juste à l’eau. Je mange mieux (bio, à la vapeur/bouilli) avec très peu de laitages (yaourt de brebis ou de chèvre) et de gluten (le moins possible, mais je n’y arrive pas totalement), peu de sucre et mon acné a quasiment disparu.

    Reply
  • Juliette 11 novembre 2015 at 12 h 09 min

    Bonjour,

    Merci pour cet article

    Reply
  • Juliette 11 novembre 2015 at 12 h 38 min

    Merci pour cet article, je suis surprise qu’il n y ai aucune information sur les huiles essentielles?
    Mon cas est banal, j’ai pris la Diane 35 entre 19 et 28 ans, ça m’a vraiment réussi, ma peau était nickel mes cheveux aussi, ça fait des jalouses…:) sauf que moi-même ne savais pas que c’était due à la pilule, car je l’ai pris en contraception, je ne réalisais pas « le bien » que ça fait à mon corps, quelques semaines après l’arrêt de la pilule, le cauchemar commence: une peau luisante, 5 ou 6 gros boutons permanents sur la mâchoire, les tempes, le menton, quelques-uns sur le front, et impossible de les cacher avec du maquillage, mes cheveux sont devenus gras et fins :((
    ça fait 2 ans que ça dure, j’ai presque tout essayé en antibiotique, oral et local, d’ailleurs je me pose la question de la raison d’administrer des antibiotique « tétracyclines » qui eux ne font qu’améliorer la peau à court terme, une fois qu’on en prend plus le mal revient, ça ne soigne pas la cause interne! j’ai eu des nausées pendant les 6 mois de traitement pour un résultat minable! des soins aux huiles essentielles tout simples ont donné meilleur un résultat, mon esthéticienne me fait des nettoyages de peau avec des produits naturels qui rendent la peau plus saine 2 à 3 semaines après le soin, elle m’a conseillé de mettre de l’huile d’arbre à thé sur les boutons qui sortent le soir, et le lendemain ils deviennent vachement plus petits et moins rouges, alors que « Cutacnyl » et « l’Eclaran » me dessèchent la peau et vivant dans le sud de la France je dois porter un chapeau et de l’écran soleil presque tout les jours. j’ai récemment (3 semaines) acheté les soins sur-mesure de « johairba » après un diagnostic fait en ligne, qui coute 2 fois plus chez les soins en parapharmacie, mais au moins on obtient un résultat supérieur aux antibiotiques qu’on doit arrêter au bout de 6 mois, et qui déclenche des poussées d’acné plus féroce à l’arrêt, bref je perds espoir et je me tourne vers le naturel, mes soins Johairba du nettoyage au sérum de nuit sont à 100% naturel et bio, je suis passé du stick spot gel de clinique à l’huile essentielle pure et bio de tea tree , que j’applique sur mes boutons tous les soirs et le résultat est meilleur encore une fois…je cherche encore un traitement interne car les soins locaux ne soignent pas la cause interne, qui est une hyperandrogénie dans notre cas, j’ai commencé à voir plus de lait de soja, je pense d’ailleurs voir un nutritionniste pour demander conseil, et un homéopathe le mois prochain :(((

    Reply
    • Noemie 14 avril 2016 at 5 h 29 min

      Vous en êtes où Juliette??

      Reply
  • Noemie 14 avril 2016 at 5 h 29 min

    Bonjour Juliette c’est l histoire de toute ma vie lol…. Vous en êtes où???

    Reply
    • Juanita 5 janvier 2017 at 19 h 05 min

      Essayez l’aromathérapie je m’y met grâce à Julien Kaibeck maintenant j’applique tous Les soir sur mes boutons de l’huile essentielle de géranium rosat (c’était le moins cher à aromazone MAis j’imagine que le géranium bourbon c’est pareil) pur de manière locale puis je dilue encore deux petite gouttes de cette huile dans 4 gouttes d’huile végétale de nigelle au creux de la main avant de l’appliquer sur mon visage et ma peau va beaucoup mieux 🙂 et bien sûr il n’y a pas que les soins l’alimentation est très importante. J’étais malade pendant deux semaines du coup j’ai mangé que de la soupe et du potage de riz ma peau était nickel et au niveau des soins à cette période là Comme j’étais malade je ne me suis pas trop occupée de ma peau du coup je lavais mon visage une fois par jour avec un gel nettoyant normal tres doux de Yves rocher puis je mélangeais du gel d’aloe vera et 3 gouttes d’huile de nigelle et deux goutte d’huile essentielle de tea tree au creux de ma main avant de l’appliquer sur mon visage 🙂 et c’est tout. Du coup je n’ai pas changé de routine pendant un mois. Ensuite il y avait la période de Noel j’ai mangé tout et n’importe quoi mon acné est réapparu surtout au niveau du front alors que j’en ai presque jamais eu à cet endroit juste sur les joues … du coup le soin marche toujours MAis met trop de temps à guérir ma peau du coup je suis revenue à une alimentation plus saine avec le soin de l’huile de nigelle avec la géranium ça va beaucoup mieux au bout de quelques jours 🙂

      Reply
  • Vanessa 12 novembre 2016 at 15 h 11 min

    Bonjour à toute

    J’ai fait poser un stérilet en mai, et depuis j’ai tout le temps des boutons. Pas une semaine sans en avoir. Surtout sur les côté du front avec des points noirs que je n’avais même pas ado alors que j’ai 32 ans aujourd’hui.
    C’est sensé être un stérilet qui ne donne plus de règle alors qu’au contraire je n’ai jamais était aussi bien réglé
    Pensez-vous que mes boutons viennent de ce stérilet ?
    Van

    Reply

Laisser un commentaire